Compte-rendu de la rencontre des étudiants de L'ESACT avec M.Thiry - 20 nov 2008

Publié le par Ecole Supérieure d'Acteur de Liège

 

(Retrait des masques et première bouteille d'eau)


La question fondamentale:


JEROME DE FALLOISE ( représentant étudiant) : "Quelle est votre position, vous, M.Thiry, directeur du Conservatoire Royal de Liège, quant à nos revendications sur la question d'un budget propre pour le domaine du théâtre, la question de la création d'un poste de directeur pédagogique et celui d'un poste de régisseur? Etes-vous d'accord ou pas d'accord avec nos revendications?"


M. Thiry ne répond pas directement à la question. Il souhaite d'abord nous dire qu'il "a été surpris d'apprendre par la presse que nous n'arrivions pas à nous faire entendre" (cf article paru dans la Libre Belgique), et dit aussi qu' "il s'apprêtait à répondre à la lettre du CE qu'il avait reçue la semaine précédente (lettre d'inquiétude des étudiants).

"Je voulais mettre la question du budget en numéro 1 à l'ordre du jour du CGP" (Conseil de Gestion Pédagogique qui devait avoir lieu lundi 17 novembre et qui a été annulé).


Sans affection à cette non-réponse, et dans une grande détermination, réitération de la question fondamentale.


Réponse de Thiry à la question du régisseur:


"Le régisseur, bien entendu, je suis pour."

"Le régisseur, c'est un personnel qui n'est ni administratif, ni ouvrier. (...) Nous avons réussi qu'enfin le personnel logistique soir défini. C'est une grosse victoire."



Réponse de Thiry à la question du budget:


(M.Thiry coupe son GSM)

"Le conservatoire s'est retrouvé dans une position budgétaire difficile. A cause de plusieurs facteurs:

1- aujourd'hui, la dotation du conservatoire est de 17% inférieure à ce qu'elle était en 1994.

2- l'augmentation du coût de l'énergie

3- Un facteur structurel: lorsque le personnel ouvrier, engagé à la charge de la Communauté Française, arrive à la pension, il n'est pas remplacé. C'est le conservatoire qui doit prendre sur sa dotation, soit en réengageant quelqu'un, soit en faisant appel à une société de nettoyage."


M.Thiry dit que des efforts importants ont été faits. (il nous montre de loin une feuille avec la répartition budgétaire sous forme de camemberts):

La dotation du Conservatoire Royal de Liège s'élève à 318 000 euros.

5,36 % de ce budget sont destinés à la pédagogie, soit environ 15 000 euros pour la pédagogie des domaines de la musique ET du théâtre.

Le théâtre reçoit donc une partie de ces 5,36 %. Au mois de juin, la situation était très dramatique. M.Thiry a écrit à la ministre pour pouvoir utiliser le fond de réserve de l'école pour payer le personnel. Entre temps, la deuxième dotation est arrivée.


Selon M.Thiry,il n'y a jamais eu d'acte qui décide d'un budget propre pour le domaine du théâtre, seulement une somme qui a été octroyée depuis plusieurs années (représentant 7% de la dotation). Mais dans l'état actuel des choses, c'est impossible.


M.Thiry voit deux solutions:

1- Faire des économies (énergie, entretien,etc.)

2- Chercher de l'argent. M.Thiry précise qu'il a obtenu une augmentation de la dotation de 17 000 euros et qu'il est en phase d'obtenir la nomination de deux membres du personnel ouvrier. Sur ces 17 000 euros, 12 000 seraient destinés à la pédagogie dont 6 000 pour le théâtre, d'ici la fin de l'année civile.


Précisons par rapport à la nomination des deux personnes:

Quatre postes sont actuellement pris en charge par la dotation. Une nomination peut se faire lorsqu'un des membres du personnel devient pensionné. Trois ouvriers de l'école sont proches de la pension. Deux vont être nommés. Pour le troisième poste, ça ne se fera pas tout de suite. La 4eme personne a moins d'ancienneté.

"Normalement, quand une personne est nommée, on retire de l'argent de la subvention. Mais je cherche à obtenir que ça ne soit pas déduit."


JEROME: La question, c'est, en dehors de la question du budget et de tous les problèmes conjoncturels que ça comporte, est-ce que (selon vous) le domaine du théâtre, pour pouvoir mettre en oeuvre son projet pédagogique, a besoin d'un budget propre?


M.THIRY: Vous vous trompez de cible. C'est au PO (Pouvoir Organisateur, soit le ministère)qu'il faut s'adresser. Moi, je n'ai pas le droit (...). Si qqn me dit "j'ai acheté ça pour le domaine du théâtre, est-ce que vous pouvez me le rembourser?", je ne peux pas.


JEROME: Est-ce que vous pouvez agir, d'une certaine manière, en tant que directeur, sur la ministre, et dire: "nous avons une lacune décrétale, il faut travailler à donner un budget propre à un domaine pour qu'il puisse exister"?


M.THIRY: Oui, mais dans l'état actuel de la législation, ce n'est pas possible.

Moi aussi je trouve ça extrêmement lacunaire.


(...) Ca me parait évident qu'un directeur de conservatoire reste un artiste, mais il faudrait un directeur administratif, un directeur des relations internationales, et évidemment un directeur chargé de la musique, un directeur chargé du théâtre.


(...) J'aimerais bien que le directeur ait du temps pour mener une véritable réflexion pédagogique.

C'est un travail extrêmement difficile.



La question de la perte des unités-emplois:


JEROME: On va perdre 11 unités-emplois dans 4 ans.

THIRY: Vous avez raison de vous battre pour cela.



La question de l'évaluation des besoins dans l'école: (qui avait été demandée par les étudiants il y a un an et demi)


THIRY:

1- Une audit avait été promis par la ministre. La société a été choisie et la première réunion aura lieu demain.

2- A côté de ça, il y aura une évaluation de qualité. C'est autre chose. Pour le théâtre, cette enquête commencera en 2011 ou 2012 et durera 2 ou 3 ans. Il y aura d'abord une phase d'auto-évaluation, puis la désignation d'experts étrangers qui évalueront dans les écoles.



JEROME: Est-ce que vous reconnaissez qu'il y a urgence quant à la mise en place du projet pédagogique?

THIRY: La première urgence est au niveau budgétaire.



CECILE MAIDON (représentante étudiante au conseil social): Qu'en est-il de l'annulation du Conseil Social du 21 novembre et l'absence de la comptable?


THIRY: Une autre date va être remise rapidement pour le Conseil Social.

Une solution a été trouvée quant à l'absence de la comptable: qqn se rend chez elle chaque semaine pour qu'elle puisse signer les papiers. Donc pas de problème pour les étudiants en attente de leur bourse.


Lundi dernier, M.Thiry s'est retrouvé en situation de vide juridique. Il a appelé le cabinet en disant que la date de prolongation de Dekaise (ancien directeur) était dépassée. Toutes les décisions risquaient donc d'être invalidées. Le CGP a été annulé aussi pour cette raison. Depuis, M.Thiry a reçu un mail lui demandant d'assurer la continuité du service public. M.Dekaise reprendra ses fonctions dans quelques jours.


(Deuxième bouteille d'eau).

Publié dans Général

Commenter cet article